retrait Gratuit en magasin

du Lundi au Samedi

Achat en direct au : 01 42 08 54 07

Stroboscopes

Nous avons sélectionné pour vous tout un ensemble de Stroboscopes à LED pour que l'ambiance de chacune de vos fêtes soit inoubliable. Projecteur LED, boules à facettes, stroboscope à LED tout y est pour une animation de soirée digne de vos invités !Faites le bon choix grâce à notre aide en ligne ou faites vous aider par nos vendeurs qui répondent à toutes vos questions au +33 (1)4 20 85 407.

Stroboscope

 

Dynamisez vos partys grâce au stroboscope. Cet effet de lumière crée une illusion de ralenti en diffusant des flashs intermittents. En plus des différents réglages électroniques ou mécaniques, plusieurs modes de fonctionnement sont à votre disposition pour personnaliser l’ambiance de votre fête. Suivez le guide !

Quelques notes d’histoire

 

L’histoire du stroboscope remonte en 1836. Son ancêtre, le « phénakistiscope » est l’invention du mathématicien et physicien belge Joseph Plateau. En gros, il s’agit d’une source de lumière discontinue alternant des phases obscures et des flashs. D’autres appareils de la même famille apparaissent petit à petit au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, pour ne citer que le praxinoscope créé par Emile Reynaud en 1877 et le kinétoscope de Thomas Edison en 1893.

Les différents types de stroboscope

 

Les anciens stroboscopes intégraient principalement une lampe flash xénon. Les appareils modernes quant à eux utilisent des diodes électroluminescentes (DEL). Trois procédés bien distincts peuvent être exploités dans la réalisation d’un stroboscope :

  • Le stroboscope électromécanique :ce modèle est composé d’une lampe halogène ou à incandescence, qui peut-être allumée en permanence. La source lumineuse est installée derrière une optique appropriée. Un disque percé de petits trous s’insère entre ces deux composantes et tourne grâce à un moteur électrique. Vous pouvez régler la vitesse de rotation, en fonction de l’effet souhaité. Avec ce type de stroboscope, vous pouvez personnaliser la forme du faisceau et la teinte de la lumière en utilisant des filtres. Néanmoins, cet appareil présente quelques inconvénients : utilisation compliquée, prix élevé, moteurs bruyants, etc.
  • Le stroboscope à décharge :cet appareil dispose d’un tube à décharges fonctionnant avec une alimentation haute tension et un oscillateur qui produit des impulsions à intervalles variables. Ces signaux passent par un transformateur d’impulsions pour déclencher l’allumage des lampes. Le stroboscope à décharge offre un bon rapport efficacité-prix. De plus, il est léger et facile à utiliser. Seul bémol, la haute tension peut causer une électrocution grave.
  • Le stroboscope à LED :les lampes LED fonctionnent avec une alimentation basse tension et consomment l’énergie de manière pulsée. Un oscillateur diffuse des impulsions à fréquences irrégulières, qui entraînent l’allumage via des transistors. Le stroboscope à LED est moins performant que le stroboscope à décharge, mais est plus facile à diriger.

Le stroboscope : un jeu d’éclairage à la portée de tous

 

Des décennies après sa création, le stroboscope continue son épopée dans l’univers des jeux de lumière. Il s’intègre dans les petites soirées privées, tout comme dans les boîtes de nuit modernes.

Le stroboscope s’impose comme le meilleur jeu de lumière pour créer un effet-club sur la piste de danse. Leur rendu dépend particulièrement de la quantité de brouillard dans la pièce. Dans les boîtes de nuit, l’effet stroboscopique accompagne une musique répétitive. Un excellent combo pour favoriser la transe !

En dehors des clubs, le stroboscope trouve également sa place dans les parcs à thème ou d’attractions. Par exemple, au sein du complexe Walt Disney World Ressort en Floride, il sert à créer une illusion de mouvement aux objets immobiles, comme le yéti visible dans l’espace d’exposition « Expédition Everest ».

Quels matériels associer à un stroboscope ?

 

Le stroboscope s’utilise sur de courtes périodes afin de ne pas causer des problèmes de vision chez le public. Généralement, une séquence de 20 à 30 secondes suffit amplement pour dynamiser le dancefloor. En fonction de la musique, à certains passages, vous pouvez augmenter l’intensité de la lumière et la fréquence des flashs jusqu’au « black-out » pour faire monter l’adrénaline. Vous pouvez répéter cet enchaînement trois à quatre fois par heure, mais pas plus.

D’autres matériels permettent de décupler l’effet de la lumière stroboscopique pour une ambiance quasiment déjanté :

  • Les lasers :ces équipements créent de puissants faisceaux lumineux. Selon la référence, il vous est possible de choisir un motif, la couleur, le mouvement, la rotation, etc. Les lasers peuvent produire des images, des mots et des tunnels éphémères dans les boites de nuit, tout comme dans votre salon. Des modèles basiques, mais disposant des performances nécessaires pour hypnotiser vos convives, sont disponibles pour un peu moins de 100 €.
  • La machine à fumée :la machine fumigène produit un brouillard qui va renforcer l’illusion optique générée par votre jeu de lumière. Elle s’associe merveilleusement bien avec l’effet stroboscopique. S’il y a peu de fumée, un réglage de 5 flashs par seconde va déjà permettre de décomposer les mouvements des personnes présentes sur le dancefloor. Si le brouillard est plus consistant, les flashs intermittents vont opacifier la fumée, selon la puissance du stroboscope.
  • Les contrôleurs DMX: les strobes modernes s’inscrivent dans la catégorie des projecteurs robotisés asservis. Ils sont désormais pilotables depuis un contrôleur DMX. Cette console vous permet entre autres de modifier en temps réel la durée des intervalles entre les flashs ou la puissance de l’éclairage.
  • Les supports :les stroboscopes sont généralement positionnés en direction de la piste. Comme support, vous pouvez vous servir d’un pied, d’un pont ou tout simplement d’une table. En ce qui concerne la source d’énergie, une prise à interrupteur suffit amplement. En outre, il existe des structures en aluminium spécialement conçues pour accueillir les stroboscopes. Comptez par exemple les bras articulés qui vous permettent de choisir facilement la hauteur du positionnement de votre matériel et son orientation.

Des précautions pour la santé de vos yeux

L’impact des lumières stroboscopiques sur la vision diffère d’un individu à un autre. Elles peuvent causer des troubles sévères chez certaines personnes. Pour d’autres, elles n’ont quasiment aucun effet négatif.

Nos yeux ne sont jamais à l’abri d’une exposition à la lumière stroboscopique dans les soirées festives. Cependant, avec quelques préparations, vous ne rencontrerez aucun souci. Ainsi, évitez de fixer directement le stroboscope ou le faisceau stroboscopique, car l’intensité et l’effet peuvent affecter votre vision, d’où la nausée, les problèmes de concentration, voire des crises d’épilepsie. De temps à autre, dirigez vos yeux un peu à l’écart de la zone éclairée afin qu’ils puissent se reposer.

7 article(s)

par page

Par ordre décroissant

7 article(s)

par page

Par ordre décroissant
Filtrer
Affinez votre recherche
  • Type de produit
  • Puissance
  • Fabricant