Comment choisir sa vidéo surveillance ?

La vidéosurveillance est l’une des meilleures solutions pour sécuriser votre domicile, votre entreprise, votre commerce, etc. Qu’est-ce qu’une installation de vidéosurveillance ? En existe-t-il de différentes sortes ? Quelle est la règlementation en matière de caméra de vidéosurveillance ? Voilà autant de questions dont les réponses pourront vous aider à bien choisir votre système de protection. 

Zoom sur la vidéosurveillance

A priori, la vidéosurveillance est une option de la télésurveillance qui permet de sécuriser votre habitation, votre lieu de travail ou tout autre endroit sensible contre le cambriolage, l’incendie, etc. En pratique, il s’agit d’un ensemble de caméras de transmission d’images relié à un enregistreur. On s’en sert pour une surveillance à distance et il est installable aussi bien dans un lieu public que privé. Les images captées peuvent être traitées de différentes manières. Elles peuvent être analysées de façon automatique, on peut en constituer un stock ou encore les détruire selon le cas.

Les différents types d’installation de vidéosurveillance

 

 

Le niveau de surveillance que vous recherchez est le premier facteur qui détermine le type d’installation pour lequel vous devez opter. Si on devait catégoriser, on peut distinguer quatre types d’installation : l’installation factice, la vision locale, la vision mobile et la vision mixte.

La première est une solution utilisée pour dissuader toute intrusion sur les lieux que l’on souhaite protéger. On utilise des leurres comme caméra. Toutefois, de vraies caméras peuvent être intégrées au réseau. Pour la vision locale, il s’agit d’un réseau de caméras qui transmet l’image filmée sur un écran prédéfini. Quant à l’installation à vision mobile, ce sont des caméras IP qui sont utilisées. Elles exploitent la connexion internet pour renvoyer le contenu filmé sur un smartphone ou sur un ordinateur par le biais d’une application ou d’un logiciel. Il s’agit d’une solution performante de surveillance à distance. Enfin, l’installation à vision locale et mobile est une solution mixte pensée pour fournir une meilleure protection en utilisant dans le même réseau des caméras IP et des caméras simples.

Règles à respecter lors de l’installation d’un système de vidéosurveillance


 

En France, lorsque vous prenez la décision d’installer une vidéosurveillance, vous devez en informer la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Cette déclaration présente les raisons qui motivent une telle installation, sa description technique et surtout les modalités d’enregistrement prévues. Si toutefois, votre installation doit pointer (totalement ou même partiellement) vers un lieu recevant du public, vous devez ajouter à votre déclaration à la CNIL, une autre déclaration à la préfecture. Cette dernière est renouvelable tous les 5 ans.

De plus, pour recevoir l’autorisation de mettre en place une vidéosurveillance, vous devez adjoindre à cette déclaration faite à la préfecture, un formulaire CERFA présentant le plan complet de fixation des caméras. Toute cette procédure est mise en place pour assurer le respect de la vie privée des autres.

Les autres informations sur la vidéo surveillance

Lorsque les caméras disposent des détecteurs de mouvement, elles intègrent aussi un système d’alarme de telle sorte qu’en cas d’intrusion ou en cas de mouvement suspect, une alerte (SMS, mail, téléphone…) est directement envoyée à l’entité surveillante, qu’il s’agisse d’une société de vidéo surveillance, d’une société de gardiennage ou du propriétaire lui-même.

Pour une vidéosurveillance faisant intervenir le réseau internet, il faut noter qu’il y a un risque de piratage. Pour ce faire, il est conseillé de mettre à jour dès l’installation, les mots de passe par défaut ayant accompagné les divers équipements.

La question des prix reste un peu vaste en ce sens qu’ils sont fort variables. En effet, le prix est une fonction du système de vidéosurveillance choisi. Dans le cas d’une surveillance par internet, la fourchette pour un logiciel de surveillance adapté va de 50 à 100 euros, évidemment cela ne prend pas en compte les caméras de surveillance, le moniteur ou encore la connexion internet. Pour un pack de vidéo surveillance prenant en compte une caméra et un moniteur il faudra prévoir un minimum de 200 euros. Pour un système complet haut de gamme, vous pouvez compter jusqu’à 2500 euros.

Quelques précisions sur la caméra de surveillance

Le type de caméra de surveillance que l’on choisit est une fonction de nos besoins. Il en existe de différentes sortes, des plus simples aux plus sophistiquées. Pour ce qui est de la forme, certaines sont très discrètes pour ne pas être repéré et d’autres sont assez voyantes pour servir de moyen de dissuasion.

Outre sa forme, la caméra peut être fixe ou motorisée. Pour ce dernier cas, elle peut être orientée à distance. De plus, pour une meilleure sécurité, il existe des caméras de surveillance qui sont dotées d’une source d’énergie secondaire comme des piles. Ainsi, en cas de coupure de courant, bien que la connexion ADSL soit inaccessible, la caméra continuera à filmer normalement. Avec l’intégration d’un module de transmission GSM ou GPRS, les signaux peuvent alors être reçus par le biais d’un réseau mobile.

Avec certaines caméras, vous avez la possibilité de voir dans le noir. L’éclairage infrarouge est la fonctionnalité qui conduit à ce résultat. Toujours dans la gamme des caméras de surveillance on retrouve des caméras avec ou sans fil et des caméras analogiques et des caméras IP, mais aussi des caméras avec dôme ou non. Les caméras filaires offrent plus de sécurité, cependant les travaux d’installation y afférente ne sont pas des moindres. Quant à la caméra sans fil, sa portée est limitée suivant l’espace à couvrir et les obstacles rencontrés.

La composition d’un kit de vidéo surveillance

 


Concernant les équipements intervenant dans un kit de vidéo surveillance, on peut en distinguer trois groupes majeurs : les équipements de réception, ceux de gestion et ceux de visualisation.

La caméra reste l’équipement phare qui assure la réception pour une vidéo-surveillance. Elle doit être bien choisie selon le type de surveillance recherché. Les équipements de gestion permettent une exploitation des images filmées. Les serveurs, les logiciels, l’enregistreur DVR, l’enregistreur NVR, etc. sont autant d’équipements de gestion qui peuvent être utilisés en fonction des besoins. Quant aux équipements de visualisation, ils permettent de visualiser les images filmées grâce à un moniteur (PC, téléviseur, smartphone, etc.).

Selon que vous avez opté pour une vidéo surveillance analogique ou IP, le panier des composants du système doit prendre en compte un matériel adapté. Quand on parle de la résolution, on fait allusion à la qualité de l’image rendue par la caméra. Les analogiques offrent une résolution entre 420 et 1000 lignes. La borne supérieure correspondante aux caméras HD. Les numériques quant à elles, fournissent de nombreuses résolutions présentées de façon ascendante comme suit :

  • VGA 640 x 480 px (px=pixels) ;
  • SVGA : 800 x 600 px ;
  • HD 720p : 1280 x 720px ;
  • HD 1080p : 1600 x 1200px ;
  • HD 3 mégapixels : 2048 x 1536px ;
  • HD 5 mégapixels : 2560 x 2048px.

Tout sur l’enregistreur vidéo surveillance

L’enregistreur est un appareil qui joue un rôle important dans un système de vidéo-surveillance. Il est pour ainsi dire le cœur du système. En pratique, les caméras y sont reliées et il permet de stocker le flux vidéo provenant de ces derniers. Avec cet appareil, on a la possibilité de faire diverses manipulations comme le pilotage des caméras, l’ajustement de la résolution, le zoom à distance, la configuration des horaires et même le paramétrage de la sensibilité des caméras à détecter les mouvements.

On retrouve généralement les enregistreurs DVR et ceux NVR. Bien qu’on parle dans les deux cas d’enregistreur numérique, les premiers sont en pratique reliés à des caméras analogiques. Ainsi, les enregistreurs DVR récupèrent l’image des caméras analogiques, puis les compressent numériquement avant de procéder au stockage sur le disque dur. Quant à l’enregistreur NVR, il récupère la vidéo d’un système de vidéosurveillance IP directement en numérique.

Pour donc acheter son enregistreur de video surveillance, il faudra prendre en compte le type de caméra que vous prévoyez lui associer. Pendant qu’un réseau de caméras filaires analogiques nécessitera un enregistreur DVR, les caméras IP requerront un enregistreur NVR. Toutefois, si l’utilisateur recherche à tout prix une installation combinant des caméras analogiques et un enregistreur NVR, il peut recourir à un encodeur de vidéo. Ce dernier a le mérite de transformer une caméra analogique en caméra numérique.